Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par IRCE - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Une nouvelle vision européenne

1 - Rapport sur le moral et d’activité

Merci à toutes et tous pour votre présence à cette heure de travail. Je ne citerai pas le nombre ni la qualité des excusés qui montre l’intérêt que suscite l’IRCE. Merci à l’ESCP-EUROPE de nous accueillir dans ses locaux mais aussi dans sa dynamique européenne.

Je reprendrai mes vœux 2014 pour vous redire qu’en ce début d'année qui verra les élections du Parlement européen impacter la gouvernance de l'Union, je souhaite à tous les Européens la joie de vivre ensemble, rassemblés dans une même optique d'épanouissement, de force et de maturité intérieure. Comme le diamant issu des profondeurs de la terre, l'Europe ne se fera pas en un jour et son origine est ancrée au plus profond de notre histoire. Comme le diamant, l'Europe ne sera pas façonnée en un jour et il convient d'y apporter une attention bienveillante à chaque instant. Comme le diamant qui brille de mille facettes qui en font ensemble sa rareté et son effet précieux, l'Europe est éclatante, attrayante, enviée et riche par sa diversité et l'interdépendance de ses territoires, de ses peuples et de ses compétences. Comme le diamant, elle peut avoir plusieurs apparences et briller différemment en fonction de son environnement. Comme le diamant, elle pourra avoir quelques imperfections qui tenteront d'être gommées pour la rendre plus belle. Comme le diamant qui ne se brise pas, l'Europe sait être la plus forte. Et comme le diamant, l'Europe est éternelle. Et notamment grâce à vous chers membres et sympathisants.

L’IRCE affirme, depuis son nouveau lancement de 2012, son rôle de laboratoire d’idées par ses actions pédagogiques, d’analyse, de réflexion, par sa force de proposition et d’initiation d’actions comme de facilitation de projets macro ou micro-économiques mais surtout par la perception d’apporter un regard nouveau. Nous cherchons à valoriser ce qui est « bon pour l’Europe » et la rendre plus forte de par la richesse de ses différences, en essayant de faire découvrir d’autres lunettes sans changer ce qui fonctionne. La France, comme les autres membres seront plus forts si l’Europe est plus forte. La nature indépendante et généraliste de l’institut se traduit par la diversité de ses thèmes de publication et de travail mais également par la qualité et les positionnements de ses membres et de ses intervenants. Son siège reste basé sine die en Bourgogne pour un rayonnement de l’Europe des régions en plus de l’Europe des Nations, ce qui n’empêche pas de continuer nos actions à Paris qui reste, en France, le centre d’orientation de nombreuses décisions.

Les actions 2013 ont été variées et fortes. Elles ont nécessité temps, moyens et énergie avec votre soutien et celui de nos partenaires, notamment institutionnels comme le Conseil Régional de Bourgogne et les institutions européennes. Elles sont retranscrites dans notre dernière news letter générale 2013 ainsi que dans notre plaquette d’activité (les différents points sont abordés en détail dans la plaquette 2013).

A l’heure où beaucoup se désintéressent de l’Europe qui ne leur apporte pas satisfaction, nos études, articles et réflexions novatrices menés avec méthode et approche globale dans différents domaines, les dossiers de présentation et d’information sur le fonctionnement des institutions, les rendez vous thématiques lors des petits déjeuners et dîners, notamment sur la défense, suscitent l’intérêt avec parfois une certaine confrontation. Nos axes principaux concernent la gouvernance, l’économie, la concurrence, la défense, l’énergie et même l’agriculture, qui fut une des premières grandes dynamiques politiques d’après guerre, ainsi que les transports et le domaine social. Un accompagnement particulier est porté sur l’industrie et les PME, ainsi que sur la recherche qui sont et ont toujours été des vecteurs de dynamisme et de lien. Je citerai encore les actions grand public visant notamment à recueillir les remarques et idées qui peuvent être ensuite exprimées en haut lieu à travers les liens que nous entretenons, notamment par le registre de transparence des institutions européennes.

L’IRCE, c’est désormais un nouveau centre d’information à Paris et en région, alimenté directement par les la Commission ou le Parlement européen pour les supports de communication. L’IRCE, c’est la connaissance des territoires, avec des publications régulières sur les pays de l’est concernant leur administration, leur géographie et leur économie. Les rencontres mensuelles originales Lunar Society semblent être remarquées et constituent un vrai vecteur qualitatif de différenciation pour renforcer la force motrice européenne de la recherche. L’IRCE, ce sont désormais des publications, un blog internet très vivant, des interventions médias. Ce sont aussi des rencontres et des recommandations auprès des Etats, de leurs représentations et des institutions européennes. Ce sont également des événements ou des actions diversifiées à petite ou grande échelle sur des thèmes touchant le grand public, notamment à travers l’art et la musique avec le concert de Noël de l’Orchestre Dijon Bourgogne, partenaire bourguignon, que nous avons accompagné dans la communication et la recherche de mécènes. Ce sont aussi 10 actions communiquées à grande échelle pendant le joli mois de Mai en Bourgogne, dont « l’Europe à travers le golf » avec une remise de prix par madame la Consul du Maroc en France dans le cadre des relations du pourtour méditerranéen. C’est notre dîner de Noël convivial pendant lequel nous ont rejoint de nouveaux membres. Ce sont des événements plus proches des entreprises, comme le symposium « vendre à la défense et à l’OTAN » réalisé avec succès avec l’aide de nos partenaires régionaux. Certains de nos événements ont été repoussés mais seront réalisés. L’IRCE c’est une présence sur le terrain par des visites d’entreprises, des participations à de nombreuses conférences et à de nombreux salons régionaux et nationaux. L’IRCE c’est une valorisation de ses membres, une organisation de délégations lors de salons comme MILIPOL, EUROSATORY ou du salon aéronautique du Bourget. L’IRCE ce sont des partenariats locaux et nationaux pour nos événements et les membres. Enfin, L’IRCE est référencé dans les médias nationaux et locaux qui parfois nous sollicitent.

Les adhésions sont en hausse et sont en majeure partie fidélisées sans pourtant avoir encore atteint le nombre de 100 annoncé lors de la relance de 2012. Mais nous avons désormais, en plus de membres particuliers, d’institutionnels ou de grands groupes, des adhésions de PME et de cluster de PME suite aux actions en région où une fidélisation s’installe. Les épinglettes sont désormais reconnues et nos lieux d’événement sont également généralement appréciés, comme les intervenants invités.

Enfin, de par les conditions financières, le partenariat de communication ainsi que matériel (impression d’affiches, nappes et verres pour nos réceptions) l’aspect sociétaire et l’accompagnement juridique qu’offrait le Crédit Agricole, nous avons choisi d’ouvrir notre compte dans cette banque et de souscrire une couverture responsabilité civile pour nos événements qui vont prendre de l’ampleur.

II – Rapport d’orientation

L’identité énoncée doit rester inchangée et le positionnement, comme la méthode de travail, doivent désormais s’affirmer à travers l’Europe entière pour penser, voir, ressentir autrement afin d’agir autrement.

Notre structure doit désormais mûrir et se développer de façons transverses par un conseil d’administration représentatif et par des points relais à travers l’Europe, qui pourront devenir une structure fédérale par la suite. Les relations entre groupes s’établiront par visio-conférence (facilitée techniquement notamment par un de nos membres) et par rendez-vous ponctuels, j’espère facilité par notre nouveau partenariat avec l’ESCP Europe.

Nos efforts sont recherchés afin que les titulaires et adjoints du bureau et que les membres du Conseil d’administration soient répartis, en France, entre Paris, la région Bourgogne et d’autres régions.

Une communication a été faite début 2014 sur la nécessité de renforcer nos compétences en matière :

- d’études sur des domaines variés concernant les dynamiques européennes ou d’interdépendance avec

le reste du monde ;

- de contrôle et de management, avec notamment la création d’un comité scientifique ;

- de relation avec les institutions nationales, européennes et internationales ;

- d’organisation d’événements à Paris et Dijon puis dans d’autres régions de France ;

- de formation ou d’interventions sur le fonctionnement et le développement de l’espace européen ou

des institutions ainsi que sur certains sujets d’ordre technique ;

  • d’animation des groupes de travail sur un grand nombre de thèmes touchant la politique générale de

l’UE.

Certaines candidatures ont été reçues et sont à l’étude. N’hésitez pas à nous proposer votre participation, que nous validerons progressivement ensemble, en tant que membres consultants (séniors ou stagiaires) ou membres chercheurs avec une rémunération proche des sociétés de conseil ou membres participants. N’hésitez-pas à transmettre cette offre auprès de connaissances qualifiées qui pourront nous contacter par recommandation. Certaines aides pourront être demandées si nous décidons de l’emploi de certains personnels.

Les études doivent désormais être conduites avec d’autres commanditaires et notamment les institutions européennes mais avec un regard permanent sur notre règle d’intérêt général. Nous espérons à terme devenir association d’utilité publique capable d’accueillir les legs, ce qui n’est le cas aujourd’hui que pour les dons. S’agissant des études menées en dehors de membres et des institutions, nous ne conduirons sine die que des études « bonnes pour l’Europe » afin qu’elles ne remettent pas en cause notre fiscalité ni la déductibilité des cotisations et des dons. Les sujets liés à la défense ainsi que les coopérations industrielles seront une ligne de réflexion transverse d’autant plus intéressante pour un domaine qui, comme un volcan, mais aussi comme un iceberg avec sa face cachée, nécessite une veille permanente et certaines dispositions et visions prospectives. La thèse d’économie sur la maintenance militaire, menée sous couvert de l’IRCE, sera un des socles européens de réflexion dont les premiers résultats devraient être exposés en septembre lors du salon ADS SHOW de Bordeaux. Mais bien d’autres domaines cités ci-avant méritent toujours nos efforts.

L’IRCE demandera en 2014 son numéro d’enregistrement comme organisme de formation au profit des institutionnels, des écoles et universités, voire des entreprises.

Nous continuerons à créer et publier les dossiers mis en ligne et appréciés sur la connaissance des pays, sur les nouveaux entrés, les entrants potentiels mais également les pays d’origine du Traité de Rome. Les supports « unis par la diversité », fournis par la Commission européenne sont précieux, pour cet exercice et nous l’en remercions. Les premiers événements annoncés pour 2014 sont prometteurs et sont le signe d’une certaine reconnaissance de notre rayonnement.

Les groupes de travail doivent être un des piliers de notre association. Je compte sur votre mobilisation pour les faire exister, grandir et rayonner dans vos domaines d’activités ou d’autres qui vous intéressent.

S’agissant de nos publications, nos deux premiers numéros de « politiques européennes », issu des articles publiés, ont été appréciés par notre éditeur allemand qui en réclame désormais d’autres, dont deux nouveaux sont en création. Les membres sont invités à nous faire connaître leurs articles et idées dans l’esprit de l’institut. Les rapports d’événement ou issus de groupes de travail seront publiés par un éditeur français. Un conseil scientifique, comme institué dans les statuts, devra être mis en place.

Nos interventions envers les institutions, renforcées par notre inscription sur le registre de transparence, seront réaffirmées sur les sujets déjà cités. Elle continuerons notamment en matière de politique de voisinage notamment pour la reprise des relations Euro-méditerranée avec désormais des événements IRCE à Marseille ainsi que pour les risques liés à la Syrie et l’Ukraine, en soutenant certaines actions ou en proposant des solutions complémentaires ou différentes pour sortir des crises qui peuvent ébranler le socle européen constitué.

S’agissant de nos événements à Paris, nous conserverons le site prestigieux, privilégié et pratique d’accès qu’est l’école militaire, comme lieu de restauration pour des réceptions quels qu’en soit le thème, permettant des demandes de participation financières réduites pour un très bon rapport qualité prix. Je citerai nos petits déjeuners défense et sécurité ainsi que nos soirées sur des thèmes variés comme celui de ce soir. Certaines conférences de plus grande ampleur pourront également avoir lieu dans certains amphithéâtres de ce site comme ceux de l’ESCP Europe, qui nous accueille aujourd’hui dont certains d’entre nous sommes anciens élèves, pour la cohérence des actions, de l’image et de son positionnement multi-sites en Europe au-delà de son infrastructure appréciable. Je citerai notamment notre premier grand événement du 29 avril prochain sur la gouvernance fédérale. En Bourgogne, nos lieux d’intervention se développent, toujours au Conseil régional, prochainement nous l’espérons à Sciences-Po, à l’ESC et à l’université mais aussi désormais dans nos entreprises adhérentes ou cluster partenaires. De bonnes relations sont développées avec les organismes institutionnels européens régionaux comme avec les autres associations oeuvrant sur l’Europe, chacun sur son positionnement. Les événement mensuels LUNAR SOCIETY doivent désormais avoir le soutien des institutions. Sur ce sujet, une réelle interdépendance doit encore être trouvée avec le réseau Europe Entreprise Network et les écoles d’ingénieurs sachant toutefois que la recherche concerne aussi les écoles de management.

D’autres événements de journée ou de soirée devraient suivre sur l’énergie, la finance, l’automobile, les transports, la protection et l’interdépendance commerciale entre l’UE, la dynamique Euro-méditerranée et le reste du monde mais également la fiscalité et les affaires sociales qui sont des domaines transverses directs ou indirects européens. Un axe de travail devrait être porté sur les groupes de cohérence au sein de l’Union.

A l’occasion des élections européennes, l’IRCE a décidé d’interviewer de façon objective certaines personnalités politiques, certains intellectuels et dirigeants d’entreprises européens, nationaux, et territoriaux de toutes tendances. A Dijon, nous avons reçu le député Laurent GRANDGUILLAUME (PS) qui devrait être suivi par d’autres parlementaires nationaux et deux candidats aux élections européennes, ayant donné leur accord de principe, déjà élus dont une tête de liste, à savoir Madame Nathalie GRIESBECK (Modem – Démocrates et Libéraux), et monsieur Arnaud DANJEAN (UMP –PPE). A Paris, à l’école militaire, nous recevrons à dîner ce soir avec plaisir l’ancien ministre et tête de liste (UMP-PPE) Alain LAMASSOURE. Notre partenariat avec l’ESCP-Europe continuera avec la conférence de gouvernance du 29 avril prochain sur le thème du fédéralisme à laquelle sont conviés certains parlementaires, institutionnels ainsi que d’anciennes personnalités françaises, européennes et internationales.

En Bourgogne, des rencontres mensuelles « je vous parle d’Europe » sont désormais instituées tous les 3° mercredis. Comme l’an dernier, L’IRCE propose 12 événements pendant le Joli mois de mai 2014 en Bourgogne, soutenu par le conseil régional et la Préfecture de Bourgogne. Nous y assureront des conférences sur la gouvernance, l’économie, la prise de décision mais iront également sur le terrain à la rencontre des citoyens et des écoles. Nous travaillons avec nos partenaires locaux et nationaux à une suite du symposium « vendre à la défense » à travers un autre symposium d’une journée réservé aux attachés de défense et/ou aux acheteurs européens dans une dynamique de décloisonnement et de transparence des appels d’offre. L’idée de salon est reportée. Des visites et événements à Bruxelles et Strasbourg vont désormais être développés avec notre partenaire et membre local.

L’IRCE continuera ses événements artistiques et sportifs comme liens naturels au-delà des identités. Nous réfléchissons à finaliser l’idée de grandes rencontres golfiques lors des salons du Bourget et d’Eurosatory à Paris en plus de la délégation de visite du vendredi. Nous réfléchissons aussi à créer un événement golfique réunissant de vraies équipes européennes pendant 3 jours en Bourgogne. Nous travaillons à la réalisation d’un festival européen de musique de films pendant plusieurs jours en Bourgogne avec intervention d’orchestres de différentes nations mais également d’écoles de musiques. Enfin, nous envisageons des partenariats dans le cadre de la prochaine Ryder Cup de golf qui se déroulera en 2018 en France.

Un grand temps fort sera notre dîner de gala du 19 juin prochain à l’école militaire avec notre remise des diamants européens 2014, distinctions attribuées à des personnalités françaises, européennes et internationales des domaines politique, industriel, artistique, éducatif ayant contribué à l’esprit européen. (date prochainement légèrement décalée)

S’agissant des membres, et comme prévu dans les statuts, nous proposons désormais, s’ils l’acceptent, aux partenaires ayant contribué au succès de nos événements et apportant des avantages aux membres ainsi qu’aux intervenants de nos conférences, événements et dîners de se voir attribuer le titre de membre d’honneur, dispensés de cotisation en espérant qu’ils deviennent également membres actifs notamment au sein du Conseil d’Administration et qu’ils contribuent aussi par des dons défiscalisables. Nous proposerons également cette particularité aux membres ayant recommandés 10 adhésions qualifiées. Pour asseoir notre représentativité, l’objectif de 100 sera désormais sans nul doute atteint, notamment en faisant rentrer des groupes de réflexion qui fonctionnent actuellement sans structures et qui peuvent trouver un moyen d’expression et d’épanouissement de leurs idées si toutefois ils savent rester dans une logique d’ouverture et dans la future charte d’adhésion de l’IRCE qu’il faut également rédiger. L’annuaire sera publié en cours d’année. Une carte d’adhérent sera proposée avec certains avantages attribués chez nos partenaires et certaines enseignes.

En terme de communication, et même si notre blog remplit en majorité les satisfactions, un site internet sera certainement créé. Nous étudierons la vente d’objets dérivés, comme par exemple une médaille IRCE (comme celle de l’INHESJ) qui pourra être réalisée avec la monnaie de Paris avec qui nous essaierons également de finaliser notre partenariat sur les euros de collection. Un nouveau format de news letter vous sera présenté.

merci pour votre attention

F CHARLES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article