Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Une nouvelle vision européenne

Comme traditionnellement, nous assistions aux conférences du Conseil d'Etat consacrées au débat européen. La séance du 14 septembre 2016 était consacrée au sujet rappelé en titre en présence du modérateur Patrick Gérard, président adjoint du CE, de Marion Guillou, ancienne présidente du Conseil d'administration de l'X et ancienne PDG de l'INRA, de Carlos MOEDAS, commissaire européen à la recherche, à l'innovation et à la science et de Jean-Marc RAPP, ancien président de l'association de l'Université Européenne, président du jury des initiatives d'excellence.

Voir ci-après en lien  la présentation des intervenants, le dossier de fond et la video de séance avec intervention de François CHARLES Président de l'I.R.C.E.

Dans cette discussion très riche, quoique peut-être trop tournée vers les universités sans doute à cause de la présence du commissaire du commissaire à la recherche et non à l'éducation, et à l'heure ou ESCP EUROPE se sépare de la CCIP, sans oublier le fait que les écoles de management ou d'ingénieurs ont des chaires de recherche,

nous retiendrons essentiellement :

- que ces dernières sont prises en tenaille entre la concurrence et la crise du financement public avec la nécessaire prise en compte des réalités de l'internationalisation, de l'élévation des progrès scientifiques, de la société du savoir, de l'augmentation de la démographie et du taux de participation aux études supérieures, de l'augmentation du vieillissement de la population et de la demande de formation continue, qui imposent de bien analyser la stratégie de chaque établissement

- qu'il semble important d'accepter la différenciation (contredite par certains présidents d'université présents désireux plutôt d'une généralisation de l'enseignement confondant sans doute enseignement et éducation en terme de politique générale (incluant la stratégie, l'identité, la structure et son organisation et sa prise de décision)

- que moins les structures d'enseignement sont entravées dans l'Etat, plus elles sont performantes (mais sans doute avec des différences entre pays considérés, notamment en France avec cette absence de responsabilisation, comme pour les lycées qui sont revenus en arrière dans leur gestion), contredit encore une fois pas certains responsables présents

- que les étasuniens semblent apprécier le dispositif européen H2020 (nous rappellerons le coup de pouce budgétaire récent de la Commission de 400 M€ réservé à ceux qui n'ont pas encore participé au PCRD ou à H2020). Le Commissaire a rappelé d'ailleurs que les résultats des travaux de recherche (fondamentale ?) étaient désormais libres d'accès (comme au CERN, mais a priori ne touchant pas la recherche coopérative entre partenaires)

- que la notion d'élite n'est pas la même dans le monde mais qu'elle est très présente en Chine (ce qui la rapproche sans doute de la France sur ce point) dont 27% des parents aimeraient envoyer leurs enfants en France (souvent pour aller travailler ensuite en Afrique)

- que le classement de Shanghai n'est pas assez global et devrait intégrer les intentions de choix et ressentis des étudiants au delà des publications

- que le débat sur le BREXIT pouvait être ressenti comme une campagne contre la science d'une façon générale pour ne pas écouter les experts

- qu'il semblait y avoir dans certains pays, un ressenti négatif pour l'accueil des étrangers

- que nous devons avoir confiance en notre image

J'ai notamment rappelé à Carlos MOEDAS,

- la nécessaire présence de la recherche fondamentale à maintenir avec soin - la dimension justement "européenne" de l'ESCP EUROPE, école partenaire, qui sait et aime accueillir des Européens et des étrangers (contrairement à ce qu'il semblait dire d'une façon générale mais en généralisant sans doute avec les universités), et dont devraient peut-être s'inspirer l'UE et les Universités, - l'apport des écoles de management pour la recherche scientifique. Un prochain événemnt I.R.C.E. aura sans doute lieu avec M.Carlos MOEDAS qui a accepté le principe sur un sujet à affiner, dans le cadre notamment de nos activités sur la recherche et l'industrie.

FC

François CHARLES en présence de Michel BARNIER et de Carlos MOEDAS, commissaire de la Commission européenne pour la science et la recherche

François CHARLES en présence de Michel BARNIER et de Carlos MOEDAS, commissaire de la Commission européenne pour la science et la recherche

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article