Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Une nouvelle vision européenne

Nous vous informons ici des évolutions de la directive sur les travailleurs détachés que certains considéreront comme une victoire française après avoir réussi à ramener un certain nombre de pays auparavant opposés à son évolution. Peut-être était-ce lié à la notion de calendrier négocié. Nous en reparlerons pour la décision sur le glyphosate qui désoriente cette fois les Français et sans doute les Européens quant aux réelles intentions unilatérales françaises.

La directive Bolkenstein, de l'ancienne commission BARROSO, très libérale, datait d'une Europe ancienne qui instituait jusqu'à maintenant que les charges patronales et sociales étaient réparties entre le pays d'envoi et le pays de travail. Il s'agissait de donner toutes les possibilités de partage et de circulation avec des disparités apparues peu à peu, même si parfois salvatrices sur la concurrence, à la fois sur les entreprises locales mais surtout sur la protection des travailleurs dont on parle moins. Il n'y a en effet pas de raison qu'un roumain aussi qualifié qu'un allemand ou qu'un Français soit payé moins et soit moins bien traité socialement sous prétexte de son origine même si ce même travailleur ne demande pas mieux au départ de travailler plus que la normale et sans protection devant ce travail trouvé sans imaginer toutes les réalités liées.

Les ministres du travail viennent d'évoluer à la majorité sur cette directive, sur le principe à travail égal salaire égal sur le lieu de travail en limitant la durée du contrat à 12 mois, voire 18 mois. Les votes doivent désormais poursuivre leur chemin.

Le secteur du transport, assez particulier mais avec des constats similaires, notamment sur les temps de transport, est exclus de la réforme. Cette concurrence à plus bas coût tant que les économies ne sont pas équilibrées, agit sur les petites entreprises car n'oublions pas que ce sont généralement des entrepreneurs de l'Ouest qui ont créé des entreprises dans les pays du centre pour les clients de l'Ouest qui s'y retrouve toujours. Une de nos propositions est l'installation de portiques de compensation.

Enfin, si nous cherchons à nous protéger en interne, n'oublions pas, à l'instar de notre proposition Buy European Act sur la défense et la haute technologie en plus des dispositifs juridiques déjà prévus, de nous protéger de l'extérieur des offres étrangères, notamment chinoises qui semblent être appréciées par les pays actuellement à plus faible économie à l'intérieur de l'Union. 

FC

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article