Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Le Think et Do Tank des dynamiques européennes

RE EDITION DE JANVIER 2019 - VOIR PJ 

 

Parler politique signifie savoir faire des choix en cohérence avec une certaine ligne de conduite décidée pour une certaine période de temps en vue d’atteindre certains objectifs généraux, notamment dans les choix d’équipement, de fabrication et d’exportation. Parler armement signifie parler management de programme avec ses différences entre le civil et le militaire, mais aussi des réalités multiples liées à la défense opérationnelle et aux opérations extérieures et à nouveau continentales et celles des marchés internes et externes de défense soumis à la géopolitique et aux contreparties autant qu’aux budgets ; parler de la France devrait nécessiter de parler systématiquement d’interdépendance européenne et inversement car la force européenne passera par des dépendances et des liens de confiance au sein d’une interdépendance unie dans la diversité.

 

La problématique de la France, ce sont des prises de participation qui empêchent certains partenariats, c’est parfois de ne pas vouloir, voire savoir-faire de choix, continuer sur des schémas propres sur le management des programmes, vouloir tout faire ou maîtriser au niveau industriel opérationnel sous prétexte d’une souveraineté nationale sans en avoir plus les moyens et sans confiance d’une souveraineté européenne et vouloir forger la défense de l’Europe en cherchant à imposer la vision bienfaitrice française, même ses partenaires lui reconnaissent une certaine dynamique et alors qu’elle en a les clés.

 

La problématique des institutions est de vouloir parler défense en se limitant à la recherche et l’innovation et sans privilégier le caractère particulier de l’industrie de défense en interne et à l’export en l’ouvrant au contraire à la concurrence avec des exigences de transparence sans la protéger, sans se heurter à l’OTAN au niveau opérationnel alors que les liens et les cohérences existent et sans se heurter à la France qui est quasiment la seule à ne pas vouloir entendre parler de l’OTAN, organisme politico militaire efficace plus européen qu’étasunien.

 

La problématique des Etats est leur manque de solidarité en retour, considérant certains éléments de l’histoire, quasiment obligés de composer à la fois entre eux et avec les Etats-Unis et de profiter du caractère particulier de l’armement pour embellir leur économie globale lors des achats. Le problématique des industriels est de continuer à considérer leur protection par les Etats pour se maintenir ou se renforcer et sans valider certaines décisions politiques multilatérales

 

Mais des solutions existent et passent surtout par la compréhension de l’autre pour parvenir à des bases communes et à l’identification de spécificités légitimes comme exposés dans les 78 propositions de l’I.R.C.E.

intervention F CHARLES à l'IHEDN : la politique d'armement en France et en Europe
intervention F CHARLES à l'IHEDN : la politique d'armement en France et en Europe
intervention F CHARLES à l'IHEDN : la politique d'armement en France et en Europe
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article