Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Le Think et Do Tank des dynamiques européennes

Madame MAY, qui négocie le Brexit contre sa nature car voulant elle-même le maintien a donc obtenu un délai contre l'avis français qui voulait peut-être enfin avoir les coudées franches mais L'Allemagne en a décidé autrement.

L'Europe s'est-elle  fractionnée ? Non, nous avons vu encore une fois une certaine vision de la France souvent différente des autres qu'elle veut entraîner les autres avec force sous sa coupe souvent à bon escient mais parfois de façon maladroite en les blâmant ensuite  de ne pas les suivre. Parfois l'Allemagne n'est pas meilleure élève non plus. Le mariage est fragile. Nous le voyons chaque jour. 

Le Royaume-Uni va envoyer des députés europhobes ? Pas sûr car les électeurs vont peut être en profiter pour voter pour une majorité de parlementaires pour le maintien, qui, une fois en place feront tout pour faire rester UK et faire revoter un référendum.

Les discours ambigus disant d'une part que les Britanniques ont été trompé mais d'autre part qu'il faut laisser aux Britanniques le choix démocratique, (eux qui ont été la première vraie démocratie !), ne cachent-ils pas la volonté de les voir partir, avec le risque aussi de casser le Royaume-Uni et sans voir les volontés de nouveau référendum,

et n'oublions pas que la France a vécu deux fois son Brexit avec son référendum "de consultation" heureusement révoqué mais qui aurait pu revoir certaines bases de fonctionnement sans tout casser et  a envoyé une majorité de parlementaires opposés au système, comme je les vois chaque mois, mais qui n'avaient pas encore testé les essais d'un départ comme l'ont vécu les Britanniques

Profitons aussi de ce délais pour analyser les éléments qui ont fait voter les Français et les Britanniques contre la dynamique actuelle pour éventuellement en revoir la politique générale, voire les traités qui alimentent l'incohérence entre les votes et les fonctionnements nationaux et européens qui nous mènent droit dans le mur. Ce n'est pas la population

Espérons aussi que les idées faussement reçues seront détruites comme pour le Grand débat qui a vu des informations enfin rétablies, mais qui ne doivent pas cacher les réformes à entreprendre.

Je consacrerai deux jours la semaine prochaine au Parlement européen pour échanger avec les députés sur les questions de gouvernance

FC

 

 

image Le progres

image Le progres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article