Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Le Think et Do Tank des dynamiques européennes

Avec la facilitation de l'attaché de défense en poste à Paris, le secrétaire d'Etat à la défense de Hongrie et sa délégation avait réservé un espace dans son agenda pour rencontrer l'IFRI mais également l'I.R.C.E.  lors de sa visite à Paris avant son déjeuner le lendemain avec la Directrice de la DGRIS du Ministère des Armées, qui s'avéra constructif après retours de l'ambassade

composition de la délégation

 Gergely Németh, Secrétaire d'état,
GA (ret.2s) László TÖMBÖL (PESCO/NAD, modernisation des Armées
 Hongroises),
Col. Zoltán SOMOGYI (HON EMA - HQMNDC)
Mme. Noémi NAGY et M. Pál BAK (Département de la sécurité et de
la politique de la défense, MINDEF)

Sur fond des 78 propositions sur la défense, la sécurité et les relations internationales publiées par l'I.R.C.E., les échanges portèrent notamment sur les principes de prises de considération de chacun sans blâme dans une Europe Unie dans la diversité mais avec prise de conscience commune et solidarité territoriale et financière, de notion d'identité européenne à l'intérieure de l'OTAN et avec l'UE, le partage des capacités et de segmentation industrielle avec confiance, transformation des contreparties en partenariat reconnu voire seuil minimal acceptable sur les achats prévus, concurrence intelligente entre européens, avec les Etats-Unis mais aussi avec d'autres pays majeurs, le regard envers la Russie, l'Afrique et les Balkans, l'interopérabilité stratégique, le risque migratoire sur la stabilité (F CHARLES rappela son intervention sur le sujet devant les Sabres de l'OTAN déjà à l'invitation de l'attaché de défense hongrois précédent)

 

Gergely NEMETH, secrétaire d'Etat à la défense et François CHARLES, Président de l'I.R.C.E.

Gergely NEMETH, secrétaire d'Etat à la défense et François CHARLES, Président de l'I.R.C.E.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article