Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Le Think et Do Tank des dynamiques européennes

Le 25 février, deux membres de l'I.R.C.E étaient invités par l'Ambassade d'Allemagne pour un petit déjeuner sur le thème :
« Regards croisés sur le rôle et le développement de l’investissement public et privé en France et en Allemagne »
en présence de 
Stéphane Beemelmans, Directeur général de Partnerschaft Deutschland et ancien Secrétaire d’État, et d’Éric Lombard, Directeur général du groupe Caisse des dépôts,

Retour sur Partnership Deutschland, entreprise de conseil publique et pour le public avec 103 actionnaires, 300 consultants mandaté sans appel d'offre se substituant à l'administration qui n'a plus les ressources personnelles.

Retour sur la Caisse des dépôts, institution hybride, publique sans actionnaires sans autorité de l'Etat mais sous couvert du Parlement, personnel 1/3 sous statut privé, activités concurrentielles, 2° gestionnaire de forets, action vers le privé - ex Qwant cité ensuite - mais aussi voire surtout les acteurs publics comme les collectivités territoriales. 1 € CDD s'ajoute souvent à 7 € du privé. Dialogue avec l'homologue allemand KFW en lien notamment avec la BEI

Le système des métropoles semble plus proche de l'environnement allemand, nécessité de trouver un meilleur équilibre entre villes, zones rurales et métropoles (on se rappellera volontiers des travaux de l'ex DATAR sur les différences et les liens avec ou sans tampons entre villes, villes à la campagne et campagne à la ville)

Sur le fait que la France investit plus que l'Allemagne :

(FC : constat aussi venant des PME allemandes qui voient l'entrain français qui sort peut-être d'un poids morts alors que l'Allemagne est dans une zone d'endormissement de vache à lait et culturellement plus adaptée) 

Les Länders préfèrent les chiffres raisonnables et les projets locaux ou installent des sous-contrôles de décisions politiques fédérales qui poussent les projets co-financés. La notion de plein emploi est désormais reconnue et partagée avec le public avec des carrières qui commencent même avant l'arrêt des études et avec l'embauche de non Allemands . Dans le BTP, Incitation à attirer les entreprises françaises pour terminer les travaux commencés et en suspens. Le centralisme est plus favorable aux grands projets mais doit aussi considérer les projets locaux (sans doute un point de complémentarité franco-allemand sur les savoir faire et savoir être au profit des deux pays).

Rappel en France des actions cœur de ville dans 222 villes moyennes et pour 25% de la population française avec 1200 projets lancés par les villes et les élus. Approche désormais des villes rurales (sans doute 5000 habitants). Discussion sur les éoliennes avec opportunité de développement désormais avec technologie mature 

Evolution administrative allemande à remarquer sur le fait qu'une Cour de justice a incité les régions à ne pas empêcher les développements et politique dans le sens que les Verts semblent être moins bloquants. Impression positive sur la rapidité de mise en place de l'usine Tesla

Remarque en France sur l'efficacité remarquée par les Etats-Unis sur certains travaux d'infrastructure

Evocation du fonds Margueritte avec la BEI. interrogation allemande sur le plan Juncker.. (sans doute dans un pays qui en avait moins besoin)

(Sempiternel) constat de manque de projets en France et en Allemagne alors que l'argent est là (…). Sur la question de la signiofication d'un "bon projet", CDD a installé le droit à l'erreur et l'attente de rentabilité basse si intérêt général avec décentralisation des décisions. Actions dans le numérique (Qwant avec Microsoft) et sur la biodiversité

Faute de temps Pas de réponse allemande en séance sur cet aspect ni sur Qwant, ni sur le management d'un possible projet Hyperloop Paris-Berlin  après l'expérience  tunnel sous la manche avec les Britanniques ni de réponse sur les nouveaux outils possibles de financement de projets à risques en France en dehors de l'épargne rappelant les initiatives du Conseil Européen de l'Innovation sur les investissements en Equity possibles au delà de 25% pour les domaines stratégiques

L'intelligence de financement sur les projets stratégiques européens  sera sans doute évoquée lors de l'événement I.R.C.E. du 27 mars sur " Intelligence, segmentation, imbrication pour une solidarité économique européenne"

FC

 

 

« Regards croisés sur le rôle et le développement de l’investissement public et privé en France et en Allemagne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article