Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Le Think et Do Tank des dynamiques européennes

Il sera intéressant de faire un point sur toutes les initiatives en la matière en France et en Europe 

Sources MINARM - AID 

Florence Parly, ministre des Armées, a signé ce matin, vendredi 4 décembre 2020, la lettre d’intention de création du Fonds innovation défense (FID). Ce fonds sera opéré par BPI France. Le FID prendra des participations dans des entreprises innovantes en phase de croissance, start-ups, petites et moyennes entreprises (PME) et entreprises de taille intermédiaire (ETI) développant des technologies duales et transverses intéressant le monde de la défense. Le ministère des Armées va participer à hauteur de 200 millions d’euros. Le FID pourra par ailleurs atteindre 400 millions d’euros en comptant sur la contribution d’autres investisseurs (industriels). Il s’étend sur une période de six ans.

 

Le Fonds innovation défense (FID) s’inscrit dans une stratégie globale de développement de l’innovation et s’articule avec les dispositifs de soutien à l’innovation, reposant sur des marchés publics ou sur des subventions, mis en œuvre par la Direction générale de l’armement (DGA) et l’Agence innovation défense (AID). Il est particulièrement dédié au développement de technologies duales et transversales, comme l’énergie, l’intelligence artificielle, les technologies quantiques, l’électronique et les composants, la santé, les matériaux.

Les investissements du FID seront réalisés de manière privilégiée dans des entreprises en phase de croissance ou, plus en amont, en phase d’amorçage ou d’accélération à titre exceptionnel.

Le FID vient en complément du fonds DEFINVEST, autre fonds d’investissement du ministère des Armées, principalement réservé au financement en capital des petites et moyennes entreprises dont le savoir-faire ou les développements sont stratégiques pour la chaine de sous-traitance des grands groupes de l’armement, avec l’objectif d’assurer la pérennité de la base industrielle et technologique de défense.

Le FID s’articule dans son organisation avec le volet « French tech souveraineté » du Programme d’investissements d’avenir (PIA) et prévoit un co-investissement avec BPI d’une part, et des industriels d’autre part, pour un montant pouvant aller jusqu’à 400 millions d’euros.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article