Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Le Think et Do Tank des dynamiques européennes

Depuis ce 1er janvier 2022, durant six mois, la France exerce pour la 13° fois, la Présidence (l'animation) française du Conseil de l'Union européenne avant celles de la République tchèque et de la Suède dans dans la cohérence du "groupe des trois".

Une certaine renaissance ou résilience (mot à la mode) ? ou plutôt une continuation sur les réelles avancées de 2021 ? 

Retrouvez ci-après les grands axes de politique générale

ainsi que plus après les comptes rendus des présidences allemandes (en visio) puis portugaises avec présence slovène, qui assurait la présidence jusqu'à hier avec les regards sur les prises de relais et apports de savoir, savoir-faire et savoir être dans la diversité, en présence de nombreux ministères qui avaient accepté nos invitations pour ce dîner.

A noter aussi un rappel sur la gouvernance européenne pour ne pas se tromper de Conseil ni de notion de présidence ! Merci aux synthèses de "toute l'Europe" 

 

Une Europe plus souveraine 

➜ Une Europe souveraine, c’est d’abord une Europe capable de maîtriser ses frontières. Une réforme de l’espace Schengen va être initiée : créer un pilotage politique de la maîtrise des frontières et un mécanisme de soutien d’urgence en cas de crise. Une Europe plus souveraine, c’est une Europe de la défense. Depuis 2017, des avancées considérables ont été réalisées. Il faut entrer dans une phase plus opérationnelle en définissant les intérêts européens et une stratégie partagée.

➜ Mi-février, avec les Présidents Charles Michel et Ursula von der Leyen, la France organisera un sommet qui réunira les dirigeants des pays de l’Union européenne et de l’Union africaine. C’est en donnant un avenir à la jeunesse africaine que nous mettrons fin aux drames humains en Méditerranée. Échanges universitaires, scientifiques, artistiques, entre les sociétés civiles et la jeunesse.

➜ Notre voisinage immédiat, ce sont aussi les Balkans occidentaux. Ils sont au cœur de l’Europe ! Face aux nouvelles tensions, il faut redonner des perspectives de court terme à ces pays. Une Conférence sur les Balkans occidentaux sera organisée au mois de juin

Une Europe plus verte

➜ À l’initiative de la France, l’Europe est devenue le premier continent du monde à s’engager sur la neutralité carbone en 2050. Le 14 juillet dernier, la Commission européenne a présenté un ensemble de textes législatifs, traductions concrètes de nos ambitions. Aux actes, maintenant, en veillant au juste équilibre entre ambition climatique, accompagnement, justice sociale et compétitivité internationale.

Une Europe plus numérique 

➜ La France a réussi à porter une réglementation européenne de protection des données individuelles qui est devenue un standard mondial. Aussi, elle a réussi à acter au niveau international la taxation des plateformes qui doit maintenant entrer dans les faits. Avec le Parlement européen, la France fera en sorte d’éviter que les géants du numérique deviennent des monopoles sans règles et tuent l’esprit d’innovation qui, hier, leur a permis d’émerger. Pour lutter plus efficacement contre la haine en ligne, un régime de responsabilité des grandes plateformes du numérique sera défini et établi.

Une Europe plus sociale

➜ La France est engagée pour protéger et adapter le modèle social européen. Si l'Europe ne protège pas mieux les plus faibles, qu'elle laisse prospérer le dumping social et apparaît comme un marché sans règle, alors il y aura d’autres Brexit. La directive sur les salaires minimum dans l’Union européenne - qui définit non pas un SMIC européen comme une moyenne, mais tire tous les bas salaires vers le haut grâce à un salaire minimum décent - sera au cœur de notre présidence.

Une Europe plus humaine 

➜ Rebâtir un élan fondateur afin de repenser la vocation humaniste de l'Europe, plus efficace, plus proche de nos concitoyens est essentiel. C'est l'objectif de la Conférence sur l'avenir de l'Europe qui livrera ses conclusions en mai 2022.

➜ Afin de défendre l'Etat de droit, il sera capital d'étendre la liste des infractions européennes aux crimes et discours de haine, en dotant l'Union d'une stratégie de lutte contre le racisme et l'antisémitisme et d'une législation sur la lutte contre les violences faites aux femmes.

➜ Un grand travail sur l'histoire de l'Europe sera relancée sous cette présidence française. À ce titre, une grande réunion des universités européennes sera organisée en juin prochain.

➜ Afin de faire de 2022 l'année européenne de la jeunesse, une réflexion sera engagée sur un service civique européen de 6 mois ouvert à tous les jeunes de moins de 25 ans pour un échange universitaire ou d'apprentissage, un stage ou une action associative. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article