Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Une nouvelle vision européenne

L'image des deux Corées réunies au moins le temps les JO d'hiver 2018 sera sans doute un des faits les plus marquants en dehors du froid sibérien et des médailles récoltées

Mais elle sera sans doute également présente dans notre prochaine conférence sur la "géopolitique et les jeux olympiques". 

D'autres souvenirs seront également  présents avec les jeux de Berlin, plutôt les jeux de la démonstration, de Sotchi, du défi économique, ou de Sarajevo en Europe dont on se souvient surtout ensuite pour la guerre. L'Allemagne n'a pas eu besoin des jeux pour se réunifier.

On peut également noter que les sanctions infligées à la Russie n'ont pas eu de réponses négatives et destructrices et où on notera la présence d' Athlètes indépendants "de Russie" et on "russes". Mais quand il est possible de tromper dans le sport, comment serait-il possible de ne pas le faire en diplomatie pour atteindre un objectif ?

Cette volonté de rapprochement de la Corée du Nord avec son voisin pour montrer l'unité coréenne et surtout pour s'opposer aux Etats-Unis rappelle les discours russes misant sur une Europe forte avec ses "partenaires" mais bien entendu sans les Etats-Unis selon eux protecteurs sans légitimité et agressifs.

Qui croire ... par expérience ? A quoi jouent les Coréens du Nord qui ne veulent bien entendu pas reprendre les discussions rompues avec les Etats-Unis, qui se sont de toute façon aperçus que le pays nordique avait de toute façon continué ses avancées sur le nucléaire militaire aidé même au départ et de façon contrôlée, par les Etats-Unis, sur le domaine civil. On peut donc comprendre également les craintes étasuniennes en Iran.

Qu'en pense l'Europe qui a également envoyé ses soldats dans les années 50 et surtout la France bientôt seule pays de l'UE au conseil de sécurité ?

Et pourquoi ne pas proposer ds jeux en Ukraine pour réduire la fracture ?

 

crédit Roberto SCHMIDT / AFP

crédit Roberto SCHMIDT / AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article