Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Une nouvelle vision européenne

L'autonomie, la sécurité et l'optimisation énergétique européenne, notamment à travers l'Union de l'Energie, est un sujet sensible qui divise certains Européens à propos du projet de gazoduc Nord Stream II (NS2) qui s'adjoindra au NSI reliant une nouvelle fois la Russie à l'Allemagne depuis 1973 pour ensuite fournir certains pays d'Europe comme NLD, UK ou France qui ont soutenu l'Ost politik allemande contre les embargos étasuniens, renforçant ou équilibrant le lien russe dans la dépendance énergétique européenne (1/3), notamment vis-à-vis des Etats-Unis et leur nouvelle politique de gaz liquéfié.

Nous en avons déjà parlé lors d'une dernère communication sur la géopolitique du gaz et préparons un événement sur le sujet traitant de la segmentation énergétique, certains misant plus sur le gaz pour remplacer les centrales nucléaires ou les centrales à charbon sauf à les rendre plus propres.

Il convient de noter la composante stratégique et politique de l'énergie, au même titre que la défense et protégée souvent par elle, quand elle n'en n'est pas l'objectif et la cible, comme en Géorgie (en 2008 mais déjà aussi en 1942) ou en Ukraine. Notons par ailleurs que la Suède a inscrit dans sa stratégie de défense la protection de NS2 (mais peut-etre pour se prélunir des navires russes voulant protéger le gazoduc)

L'excellent reportage 52 mn diffusé sur ARTE TV (voir ci-après) sera un éléments d'alimentation de la discussion. Il nous apprend les 10 milliards de dollars du projet à travers GAZPROM (avec M. Medvedev comme Dr du conseil de Surveillance) et certaines grandes sociétés comme BSAF, EON, ENGIE, SHELL avec Gerhard Schröder en tant que Dr du Conseil de surveillance de NS2 qui était chancelier lors de la construction de NS1 qui rappelle bien que pendant la guerre froide, les liens énergétiques étaient présent avec l'Allemagne, en oubliant l'épisode où la Russie avait coupé le robinet à l'Ukraine et de facto la Roumanie et la Bulgarie. ces pays ont trouvé peu à peu d'autres solutions de substitution dans l'énergie hydraulique, le nucléaire ou l'éolien et qui considèrent donc que ce projet est une provocation, comme également la Pologne qui a développé ses solutions de gaz liquéfié et qui entretient des liens de plus en plus étroits avec les Etats-Unis qui prendront peut-être des mesures de retour de flamme contre les entreprises négociant avec la Russie, même s'il s'agit d'affaires européennes.

Notons aussi que l'Ukraine profite des tarifs européens du gaz russe avec flux inversé et avec donc une autonomie assez relative et un risque élevé si NS2 assèche le lien avec la Russie. Le pays cherche peu à peu à mettre en place les mesures visant à réguler et contrôler le marché national (compteurs individuels de consommation, identification des possibles détournements...) et accuse la Russie de vouloir soumettre le pays à une certaine dépendance, ce qui ne semble pas cohérent avec cet affichage progressif d'autonomie.

L'UE peut-elle reprendre le projet en imposant d'autres fournisseurs ? Certainement si elle considère qu'il s'agit de concurrence déloyale et faire qu'un industriel d'un pays, (voire qu'un pays ?) ne soit pas en position dominante (Maros Sefcovic), domaine réservé car elle n'intervient dans l'union de l'énergie que pour faciliter la régulation, pousser à la décarbonation et non dicter aux Etats leurs choix énergétique, comme pour la défense. L'UE peut-elle s'y opposer une fois de plus comme avec le projet South Stream remplacé par le Turk Stream en mer noire qui va alimenter le sud est de l'Europe (Voir ci-après un lien ainsi que certains documents remis lors du dîner avec l'ambassadeur de Turquie). Les défenseurs du projet pourront toujours argumenter que l'UE ne pourra être que satisafaite si le consommateur en profite... sauf à considérer les consommateurs de tous les pays de l'UE.

 

LA TURQUIE ET LA GAZODUCS - DOCUMENTS FOURNIS LORS DU DINER AVEC SE L'AMBASSADEUR DE TURQUIE
LA TURQUIE ET LA GAZODUCS - DOCUMENTS FOURNIS LORS DU DINER AVEC SE L'AMBASSADEUR DE TURQUIE
LA TURQUIE ET LA GAZODUCS - DOCUMENTS FOURNIS LORS DU DINER AVEC SE L'AMBASSADEUR DE TURQUIE

LA TURQUIE ET LA GAZODUCS - DOCUMENTS FOURNIS LORS DU DINER AVEC SE L'AMBASSADEUR DE TURQUIE

GEOPOLITIQUE ENERGETIQUE EUROPEENNE : WHAT ABOUT NORD STREAM II ET TURK STREAM ?
GEOPOLITIQUE ENERGETIQUE EUROPEENNE : WHAT ABOUT NORD STREAM II ET TURK STREAM ?
GEOPOLITIQUE ENERGETIQUE EUROPEENNE : WHAT ABOUT NORD STREAM II ET TURK STREAM ?
GEOPOLITIQUE ENERGETIQUE EUROPEENNE : WHAT ABOUT NORD STREAM II ET TURK STREAM ?
GEOPOLITIQUE ENERGETIQUE EUROPEENNE : WHAT ABOUT NORD STREAM II ET TURK STREAM ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article