Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Le Think et Do Tank des dynamiques européennes

Pour mieux se séparer, voire tuer son chien, mieux vaut dire qu'il est malade. Reste à savoir qui jugera.

La stratégie menante du Président de la République française pour créer une défense européenne des seuls pays européens et en rapprochement avec la Russie, continue par la récente interview dans the Economist, propos quasi repris par la nouvelle Commissaire européenne, équipière du Président français, disant qu'elle était un bel outil ... jusqu'à ces dernières semaines, mais atténué par Madame Parly en évoquant une possible renaissance de l'idée d'identité européenne au sein de l'OTAN

Plutôt bien accueillie en France de par ses projections psychologiques permanentes envers les Etats-Unis et obligeant les Européens dans une logique française alors qu'au sein de l'OTAN tout le monde travaille sereinement en capacité, ou envers l'incohérence de la Turquie en oubliant qu'elle joue un double jeu depuis longtemps et notamment avec les Etats-Unis, cette petite phrase a soulevé de vives  réactions en Europe dans la majeure partie des pays et chez les Etasuniens rappelant que les Etats-Unis n'avaient jamais autant investi militairement en Europe depuis ces dernières années

Etait-ce un test, une stratégie psychologique de déstabilisation et de mise en doute  l'Objectif était-il pour E M d 'entretenir sa flamme avec la Chine qui considère mieux la France que ses autres anciens occupants européens de par son indépendance, peut-être aussi pour mieux diviser l'Europe ? Etait-ce pour mieux entretenir les relations avec la Russie qui considère, sans doute parfois à juste titre, l'OTAN comme élément perturbateur des relations européennes car associés aux Etats-Unis sauf à créer un réel pôle européen à l'intérieur ? Etait-ce un premier pas vers une révision des traités européens qui incluent l'OTAN , était-ce pour rappeler le non respect potentiel de l'article 5 depuis le 11 septembre ? Etait-ce pour mieux rappeler toutes les actions initiées par la France, souvent en reprenant ce qui existait déjà sans le reconnaître mais peut-être avec une dimension politique plus forte ?

Sans doute un peu de tout ceci en oubliant sans doute que si l'Europe doit être unie peut avancer unie dans la diversité, par ses complémentarités et par ses réalités.

Nous rappelons ci-après certaines de nos publications sur l'OTAN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article