Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par I.R.C.E. - Institut de Recherche et de Communication sur l'Europe - Le Think et Do Tank des dynamiques européennes

Les 14 et 15 octobre nous organisions deux soirées avec son Excellence l'Ambassadeur de Belgique et son invitation à dîner pour continuer ces échanges 

sur le thème « La Belgique et les petits pays de l’UE au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»

en présence de nombreux ambassadeurs, représentants étatiques dont armée, institutionnels, parlementaires, industriels 

dont les ambassadeurs ou conseillers d'Allemagne, Luxembourg, Bulgarie, Pays-BAs, Slovaquie, Croatie, Lituanie, Slovénie, Irlande, Suède, Malte, Hongrie, Estonie, Roumanie, Portugal, Grèce

des représentants du cabinet du Ministre de la défense, du SGAE, de la commission européenne,  les généraux représentant le CEMAT, le CMM, le COS, le SSA, la DGRIS, la directrice de la DMAé, le directeur de l'Ecole de Guerre, le chef de l'Eurocorps, de nombreux généraux ou ingénieurs généraux en seconde section dont anciens ACT OTAN, Service des essences, représentant le GICAN, le COGES, la sénatrice Conway-Mouray, les députés Maire, Bridey, Larsonneur, les représentants des entreprises ou organismes Onera, Airbus, Arquus, Safran 

Minutes publiées ci-après

Dans l'attente de nouveaux événements sur site ou en ligne, ouverts ou fermés, je vous invite par ailleurs à retrouver quelques publications sur ce sujet Défense, sécurité et relations internationales 

http://www.irce-oing.eu/2018/09/les-mots-cles-de-la-defense-europeenne.html
http://www.irce-oing.eu/2017/10/sujets-defense-securite-et-relations-internationales-de-l-i.r.c.e.html
http://www.irce-oing.eu/2018/11/l-interdependance-du-f-35-en-europe-1.html
http://www.irce-oing.eu/2019/06/les-realites-du-scaf.html
http://www.irce-oing.eu/2016/10/le-rafale-enfin-en-inde-un-succes-francais-mais-egalement-europeen-a-l-export.html
http://www.irce-oing.eu/2016/01/l-otan-vecteur-d-integration-europeenne-article-de-2012.html
http://www.irce-oing.eu/2020/04/les-publications-et-reactions-de-l-institut-de-recherche-et-de-communication-sur-l-europe-i.r.c.e.html
 

DINER  14 et 15 octobre Ambassadeur de Belgique

 

Accueil de 19h15 à 20h : musique avec intermède chant

 

20h : Introduction par  le Président François CHARLES

 

Monsieur vos Excellences, Mesdames messieurs les élus, mesdames et messieurs les Générales et Généraux, mesdames, messieurs, représentant les autorités civiles et militaires, présidents ou représentants d’entreprises, d’associations ou d’institutions françaises et étrangères, chers anciens intervenants, chers amis,

 

Merci de vos présences, notamment en cette période de risque sanitaire, pour cette nouvelle conférence et de nouveau dîner consacré à la gouvernance ainsi que la défense, la sécurité et les relations internationales sur lesquelles nous essayons de travailler avec originalité mais cette fois restreint et en ambassade en partenariat avec Son Excellence l’Ambassadeur de Belgique, que je remercie spécialement pour ce travail en commun.

 

L’Europe est finalement le sujet dont les citoyens et les pays parlent le plus, sauf qu’ils n’ont pas toujours les mêmes lunettes. L’Europe ne signifie pas forcément marcher tous à l’unissons dans tous les domaines.

 

Comme vous le savez, L’Institut de Recherche et de Communication sur l’Europe (I.R.C.E), est un Think et Do Tank œuvrant à la fois sur les politiques publiques et sur les écosystèmes public-privés à travers de nombreux sujets de gouvernance et de thématiques particulières (défense, énergie, numérique, finance, recherche, transport, santé…)

 

La défense, la sécurité et les relations internationales, surtout européennes, doivent être abordées dans une approche constructive, à charge et à décharge, avec une méthodologie originale et éprouvée, en stratégie, management et sciences humaines et surtout psychologique, en considérant l’histoire qui ne doit pas non plus nous empêcher d’avancer de façon spécifique, globale et décloisonnée, en recherchant «ce qui est bon pour l'intérêt général européen» tout en considérant les aspirations de chacun de ses membres.

 

L’environnement spécifique européen impose l’identification des éléments communs et la considération des différences à prendre en compte et à valoriser sans blâmer et de comprendre d’autres points de vue et retours d’expériences pour mieux faire rayonner l’Europe par la richesse de ses différences en n’hésitant pas à mettre « d’autres lunettes ».

 

Il est également fondamental de rassembler les organismes et personnes de qualité, d’horizons et de nationalités  diverses, notamment des domaines étatique, institutionnel, parlementaire, diplomatique, scientifique et industriel, afin d'apprécier tout regard permettant une certaine prise de conscience de fonctionnement comme de développement ainsi qu'une meilleure connaissance mutuelle, permettant des échanges transverses, la valorisation et l’optimisation des processus où les mots ont une importance majeure.

 

A la suite de nos travaux dont ceux pendant 2 ans sur l’interdépendance européenne avec de nombreux représentants d’ambassades, d’événements passés sur la gouvernance et les groupes de pays, notamment avec la Belgique et le Bénélux, sur la solidarité de défense, sur la question de l’Otan possible vecteur d’intégration européenne, sur les coopérations industrielles de défense liées notamment à la transformation digitale, sur l’étude des business models de maintenance, sur les développements 3D et cyber pour les forces, après un premier déjeuner ici même sur les choix aéronautiques, et de nombreuses publications dont les mots clés de la défense européenne et nos 78 propositions sur la défense, la sécurité et les relations internationales, …

 

… nous sommes convenus de vous convier son Excellence et moi-même dans un lieux privilégié pour aborder le sujet  « La Belgique et les petits pays de l’UE au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune», titre à tiroirs multiples qui regroupe à lui-seul de nombreux thèmes  de stratégie et de management européen

 

Peut-être parlerons-nous de groupes et sous-groupes de PME,  j’entends ici de petits et moyens Etats, comme me le disait une ancienne ambassadrice d’Autriche, dont certains était autrefois les plus grands avec de réelles avancées européennes, reste à en savoir aussi la classification, voire le lien qu’ils ont décidé d’entretenir avec les grands états, comme les Petites et Moyennes Entreprises peuvent l’entretenir avec les grands groupes.

 

Peut-être parlerons-nous ce soir de solidarité, d’identité, d’union dans la diversité, que la Belgique connait bien, de l'importance de tous les membres d'une même organisation comme dans un orchestre, ou comme le dit la théorie des organisations avec notamment ses groupes et sous-groupes de cohérence naturels au-delà de 7 membres, et sans doute de la notion d'interdépendance intra et inter européenne

 

Peut-être parlerons-nous de gouvernance, rappelant aussi qu’il y a quinze jours, l’ancien gouverneur Trichet nous a établi un lien étroit entre la puissance de la monnaie et les composantes fondamentales, dont militaires, des structures fédérales à fonctionnement unique et que l'euro pourrait avoir une meilleure place si nous avions une fédération politique avec une armée

 

Peut-être parlerons-nous de retours d’expériences diplomatiques, militaires et industrielles, réussies ou non peut être faute de volonté ou de moyens, de l’OTAN où l’Europe existe notamment à travers les projets industriels, de l’UE avec sa très ancienne politique industrielle d’innovation notamment dans la défense, avant ses récentes initiatives de coopérations aidées par le fonds européen de - recherche industrielle - de défense et par la désormais signature unique

 

Peut-être parlerons-nous aussi de souveraineté nationale et européenne, de défense européenne ou de défense de l’Europe, des incidences du Brexit, de politique générale, de politique d’armement, d’imbrication des forces, d’Initiative Européenne d’Intervention, de budgets et de choix de défense avec ses éléments politiques et économiques, de segmentations capacitaires technologiques et humaines, de moteur européen avec ses parties froides et chaudes bien connues dans la maintenance, de protection nucléaire, d’intérêt vitaux, de différence entre cristallisation nationale et approche européenne, de droit du sang ou de valorisation du soutien et de l’apport logistique …

 

Bien entendu j’oublie de nombreux thèmes mais quel que soit le sujet, nous le ferons avec bienveillance et sous la règle du Chatham House préservant l’origine des propos

 

Selon le format chronologique : allocutions, débat puis diner

 

BIOGRAPHIE

 

D’abord Moyen Orient et Asie – où nous aurions pu et peut être avons-nous du nous croiser - mais ensuite

 

  • Août 1991 : Deuxième secrétaire, Ambassade de Belgique au Koweït, au Qatar et à Bahreïn
  • Août 1993 : Premier Secrétaire, Responsable de la section commerciale, Ambassade de Belgique à Tokyo
  • Sept. 1997 : Consul général à Osaka
  • Août 2001 : Conseiller au service Asie, Affaires étrangères, Bruxelles

 

Avant un retour en Belgique et en Allemagne

 

  • Jan. 2002 :  Directeur général, Institut Royal des Relations Internationales (aujourd’hui Institut Egmont), Bruxelles
  • Sept. 2004 : Ministre-conseiller, Ambassade de Belgique à Berlin
  • Sept. 2008 :  Directeur-adjoint, Politique de sécurité internationale, Affaires étrangères, Bruxelles
  • Août 2009 :  Directeur, Politique de sécurité internationale, Affaires étrangères, Bruxelles

 

Puis avec une spécialisation plutôt défense

 

  • Juin 2011 :  Ambassadeur au Comité de Politique et de Sécurité (COPS) de l’UE, Bruxelles    
  • Déc. 2011 : Directeur de cabinet du Ministre des Affaires étrangères, du Commerce extérieur et des Affaires européennes, Bruxelles
  • Oct. 2014 : Ambassadeur, Représentant permanent auprès de l’OTAN, Bruxelles    

 

Parcours académique

 

  • Master of Science (Econ.), The London School of Economics & Political Science
  • Licencié (Master) en Sciences Politiques et Relations Internationales, Université Libre de Bruxelles (diplôme obtenu avec la Grande Distinction)

 

Remerciements FC

 

Reprise du poême . Comme le diamant issu des profondeurs de la terre, l'Europe ne se fera pas en un jour et son origine est ancrée au plus profond de notre histoire. Comme le diamant, l'Europe ne sera, pas non plus, façonnée ensuite en un jour et il convient d'y apporter une attention bienveillante à chaque instant. Comme le diamant, qui brille de mille facettes, qui en font ensemble sa rareté et son effet précieux, l'Europe est éclatante, attrayante, enviée et riche, par sa diversité et l'interdépendance de ses territoires, de ses peuples et de ses compétences. Elle peut avoir plusieurs apparences et briller différemment en fonction de son environnement. Comme le diamant, elle pourra avoir quelques imperfections, qui feront son caractère, mais qui pourront aussi être gommées pour la rendre plus belle. Comme le diamant qui ne se brise pas, l'Europe sait être la plus forte. Et comme le diamant, l'Europe est éternelle.

 

 

 

 

Synthèse de l’intervention de l’Ambassadeur avec grands thèmes abordés

 

INTRODUCTION

 

En dépit de certaines caractéristiques que l’on retrouve chez tous, il n’y a pas de paradigme commun de politique de sécurité et défense pour les petits Etats de l’UE. Ces politiques sont trop liées à des circonstances de politique interne ou de situations résultant de l’Histoire comme de la géopolitique. C’est la raison pour laquelle je commencerai par décrire les grands fondamentaux stratégiques de mon pays avant de vous évoquer la manière avec lequel il relève les défis d’aujourd’hui.

 

En dépit de ce que ce thème est très vaste et impliquerait d’étudier bien des risques et des menaces qui constituent le concept de sécurité (exemple, la crise du Covid-19), j’aborderai mon propos sous l’angle stratégique, c’est-à-dire politico-militaire. C’est en effet dans la volonté des Etats membres de l’UE de construire une véritable défense européenne que l’on jugera de notre volonté de défendre notre souveraineté, c’est-à-dire nos intérêts de manière globale.      

 

LES FONDAMENTAUX STRATEGIQUES DE LA BELGIQUE

 

Le multilatéralisme, depuis la fin de la seconde guerre mondiale, n’est pas uniquement une option de politique étrangère pour la Belgique. C’est une nécessité vitale pour notre économie ainsi que pour notre sécurité et notre défense…

 

L’engagement en fait de sécurité et de défense de la Belgique est atlantique depuis 1949 (Traité de Washington) et européen depuis que se développe l’Europe de la défense, c’est-à-dire 1993. Nous n’y voyions pas de contradictions mais bien la source d’une forte et indispensable complémentarité…

 

En dépit de ses convictions politiques fortes dans un multilatéralisme de défense efficace, la Belgique est un pays où ne règne que très peu de culture de sécurité au sein de l’opinion publique. Ceci a des conséquences directes sur le budget du Ministère de la Défense…

 

A propos de budget de la Défense, on notera une caractéristique qui, pour le coup, est propre à tous les petits pays européens sans qu’elle entraîne cependant chaque fois les mêmes conséquences chez tous, à savoir la grande difficulté d’obtenir un retour sur investissements qui profite à l’économie du pays. Pour nous, acheter des nouveaux systèmes d’armes, investir dans la Défense de manière générale, cela signifie envoyer de l’argent à l’étranger sans aucune garantie de retour pour notre propre industrie…

 

Il n’y a pas en Belgique d’opposition de principe aux forces armées. Il existe cependant un courant pacifiste très organisé et très bien relayé au Parlement autant que dans la presse. Il est lié à l’histoire et prend racine durant la 1ère guerre mondiale. Ce mouvement, toujours fort aujourd’hui, se concentre sur les armes nucléaires, singulièrement celles de l’OTAN qui peuvent être abritées sur le sol belge. Cela oblige tous les gouvernements belges successifs, s’ils veulent faire perdurer la solidarité dans la dissuasion nucléaire transatlantique, à se montrer également très actifs dans toutes les enceintes de désarmement et plus spécialement vis-à-vis de ce qui concerne la non-prolifération nucléaire…

 

Il est également nécessaire de mentionner un fondement plus militaire que politique de la Défense belge. Il va de soi que cette constante est également le témoin d’une volonté politique très claire. Il s’agit de processus d’intégration de nos forces armées et celles des pays voisins ou membres de grandes alliances comme l’UE et l’OTAN. C’est un exercice que nous avons commencé très tôt après la seconde guerre mondiale et que nous continuons aujourd’hui plus que jamais…

La dernière mais non la moindre des grandes constantes politiques qui sous-tendent la sécurité et la défense belges concerne la nature même de mon pays et son système de prise de décision. La Belgique est un pays de compromis par excellence. Compromis entre les idéologies politiques, compromis entre les communautés linguistiques. Ceci vaut également pour notre politique de sécurité et défense...

 

Après avoir abordé les fondamentaux, il fut question des grands défis d’aujourd’hui tels que la Belgique les perçoit pour elle-même, pour l’UE et l’OTAN en abordant notamment les aspects de budget, de ressources, de capacités, de diplomatie, de menace et de coopération  notamment industrielle…

 

 

 

Certaines réactions et questions portèrent sur

Le choix de réalisation de certains vœux réalistes, réalisables et déterminés dans le temps

L’identité possible des petits pays ou groupes de pays au sein de l’UE et de l’OTAN

Le fonds (de recherche industrielle) de défense

Les choix politiques du SCAF ouverts aux autres pays

La notion de segmentation et répartition de capacités et d’imbrication des forces

Le vecteur numérique

La Chine, la possible imbrication capacitaire russo-chinoise

 

Autres questions préparées non posées en séance :

 

    • SWOT PSDC et SWOT petits pays : atouts ? faiblesses ?
    • quid plans de relance franco allemand et européen
    • Quel rôle des petits petits dans la gouvernance d'une refonte de l'OTAN?
    • Quel regard sur les « valeurs européennes » 
    • Quelle notion de « solidarité européenne 
    • Quel regard sur la gouvernance de l'UE quand JC Trichet nous disais le 22 septembre que l'euro pourrait avoir une meilleure place si nous avions une fédération politique avec une armée
    • Reprendre les questions de l’introduction
    • SWOT : atouts, forces motrices et faiblesses des petits pays
    • Plans de relance franco allemand et européens
    • Quelles coopérations F/D économiques, industrielles,
    • Quel regard sur les « valeurs européennes » ? 

 

 

 

 

14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
14 et 15 OCT « La Belgique et les petits pays de l’UE  au sein de la Politique de Sécurité et de Défense Commune»
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article